Comment associer les sensations pour décrire le vin ?

Le goût est l’un des sens les plus intenses que nous ayons. Il sert également à identifier et apprécier ce que nous mangeons ou buvons, et il est très important de comprendre comment fonctionne le goût afin de pouvoir parfaitement le décrire et le réaliser. Le vin est une boisson hautement complexe et riche en saveurs qui peut être difficile à décrire au premier abord. Cet article de notre formation sur le vin dans le chapitre sur l’art de la dégustation explorera comment les associations sensorielles se manifestent dans l’expérience gustative du vin et fournira quelques conseils sur la façon dont chacun peut apprendre à décrire le vin avec précision.

Qu’est-ce que le goût ?

Nos papilles gustatives reconnaissent cinq types de goûts : sucré, salé, acide, amer et umami. Chacun de ces goûts influencera la façon dont on percevra le vin. Une combinaison subtile des cinq saveurs permet aux vins de créer des profils variés et complexes qui offrent aux consommateurs une palette de sensations aromatiques et de goût. En outre, nos papilles gustatives ne sont pas les seuls organes impliqués dans la perception des saveurs et des arômes. Notre nez et notre bouche jouent également un rôle important dans la dégustation du vin.

Nez et bouche

La reconnaissance des arômes et des saveurs commence avec le nez. Lorsque nous respirons un verre de vin, nos narines sentent et analysent subtilement les particules volatiles qui composent l’arôme du vin. Nos narines captent ensuite ces arômes et les pressent contre les papilles gustatives situées dans la cavité nasale, ce qui entraîne la formation d’une sensation aromatique. La bouche complète le processus de dégustation par sa contribution dans la texture et la structure du vin. Elle est capable de distinguer la douceur et la longueur du vin ainsi que les tanins, lorsqu’ils existent. De plus, elle peut même déceler des impressions minérales ou une sensation saline.

Découvrez  L'analyse gustative du vin : les sensations en bouche

Les associations sensorielles

Un vin bien fait exprime un large spectre de saveurs, de textures et d’arômes. Les «associations sensorielles » sont alors utilisées pour décrire les caractéristiques gustatives et aromatiques d’un vin. Un bon wine-tester sera en mesure d’identifier non seulement les goûts et les arômes, mais aussi leurs intensités. Les associations sensorielles peuvent être liées à des aliments, des fleurs ou des épices, ou à des éléments visuels tels que le bois, le feu, le caillou ou la terre. Bien que certaines personnes puissent facilement reconnaître certaines associations, leur identification demande souvent une certaine expertise et de l’entraînement.

Instructions pour décrire le vin

  • Étape 1 : Évaluez le nez – Prenez une grande inspiration et essayez de déterminer comment les arômes interagissent entre eux. Vous devriez être en mesure de déterminer si l’odeur est fruitée, florale, boisée ou herbacée.
  • Étape 2 : Goûtez le vin – Faites rouler le vin autour de votre langue. Essayez de discerner les différents goûts et identifiez le goût principal dominant. Notez la profondeur et la longueur du vin.
  • Étape 3 : Donnez du relief à votre description – Utilisez des termes spécifiques et des analogies qui donnent une image claire de ce que vous ressentez. Par exemple, vous pourriez dire qu’un vin est «fruité comme une pomme juste cueillie et acidulé comme le citron».
  • Étape 4 : Décrivez la finale – Une fois le vin avalé, prenez note des arômes, des saveurs et des sensations qui persisteront. Certaines personnes ont l’impression que certains vins ont une «finale longue» ou une «finale courte».
Découvrez  L'analyse olfactive du vin : les arômes primaires, secondaires et tertiaires du vin

Exercices de dégustations

En fin de compte, la meilleure façon d’améliorer son vocabulaire gustatif est de pratiquer activement la dégustation. Heureusement, le vin est une excellente excuse pour avoir des moments de plaisir et de convivialité avec des amis. Pour obtenir le meilleur résultat à chaque fois, voici quelques conseils à garder à l’esprit :

  1. Trouver des vins variés et des styles différents : blancs, rouges, rosés et effervescents.
  2. Essayez de trouver des vins qui sont issus de diverses régions et/ou d’années différentes.
  3. Lors de la dégustation, remplissez chaque verre à moitié pour permettre à l’air de circuler autour du vin pour libérer les arômes.
  4. Essayez de rester neutre et objectif, sans juger ni critiquer trop rapidement le vin.
  5. Prenez quelques notes après chaque dégustation et comparez vos perceptions avec celles des autres.

Décrire le vin peut être intimidant, mais cela ne doit pas l’être. Avec un peu de pratique et de patience, vous allez maîtriser le vocabulaire de base et les associations sensorielles qui s’y rapportent. Lorsque vous arrivez à identifier les couleurs, les arômes et les saveurs qui composent un vin, vous développez une compréhension plus profonde du produit que vous buvez et vous êtes en mesure d’offrir une analyse honnête et informative.